‘C’est jeuli, la Gasceugne!’ L’antériorisation du phonème /ɔ/ dans le français régional du Béarn

Research output: Contribution to journalArticle (Academic Journal)peer-review

1 Citation (Scopus)
345 Downloads (Pure)

Abstract

Le français parisien vernaculaire connaît depuis longtemps un changement linguistique qui trouve son origine dans la classe ouvrière: une prononciation de la voyelle /ɔ/ dans des mots tels que joli ou Gascogne correspondant à une orthographe jeuli ou Gasceugne. Des études antérieures, dans le cadre de la linguistique fonctionnelle ou de la sociolinguistique, indiquent que cette forme se diffuse de Paris aux régions, particulièrement sur les deux tiers nord du territoire français. Autrement dit, cette prononciation devient de plus en plus associée à une zone géographique étendue au-delà de Paris. Cet article fournit une analyse acoustique détaillée de cette prononciation dans la région du Béarn, à 800 kilomètres de Paris, dans le sud-ouest de la France. Trois générations de locuteurs natifs ont participé à une étude sociolinguistique labovienne et l'analyse de leurs prononciations s'effectue à partir d'un corpus de parole spontanée. Les résultats de l'analyse intergénérationnelle démontrent que ce changement s'est bien diffusé jusque dans le sud de la France, chez les jeunes en particulier. Les contraintes linguistiques et sociales sur cette diffusion sont présentées et l'adoption de cette forme est interprétée en termes de progressivité sociale: les jeunes méridionaux semblent adopter cette prononciation pour se donner l'air cosmopolite.
Original languageEnglish
Pages (from-to)61-81
JournalFrench Studies
Volume70
Issue number1
Early online date28 Dec 2015
DOIs
Publication statusPublished - Jan 2016

Fingerprint Dive into the research topics of '‘C’est jeuli, la Gasceugne!’ L’antériorisation du phonème /ɔ/ dans le français régional du Béarn'. Together they form a unique fingerprint.

Cite this